Passer le message des AA à des personnes en situation de handicap

L’UEROS (Unité d’évaluation et de réentrainement d’orientation sociale) est une structure qui accueille et accompagne dans le secteur médico-social des personnes dont le handicap résulte d’un traumatisme crânien ou d’une lésion cérébrale. Leurs équipes aident les malades à se réadapter à la vie. La plupart réside sur place.

 

Quelques-unes de ces personnes sont dépendantes de l’alcool. C’est parfois leur consommation qui a occasionné leurs accidents. De plus, malgré la vigilance des infirmières, médecins et éducateurs, certaines d’entre elles continuent à consommer. L’équipe d’évaluation a donc à plusieurs reprises fait appel à des membres AA afin d’apporter leur témoignage sur leur rétablissement. Catherine et Roger ** se sont rendus sur le site de La Gaude, dans l’arrière-pays niçois, pour partager leur expérience et échanger avec un groupe de résidents (huit personnes, toutes en situation de handicap).

Ils ont, à cette occasion, fait connaissance de la nouvelle directrice du centre, psychiatre-addictologue qui connait le programme en douze étapes et le trouve très utile au rétablissement du malade alcoolique.

 

La réunion a débuté à 13 h 30.

Tout d’abord Roger a présenté le mouvement, en a fait un rapide historique et a expliqué ce que AA fait et ne fait pas. Puis Catherine, qui a elle-même été victime d’un accident cérébral, et a failli être prise en charge par l’UEROS à l’époque, a fait un témoignage sur sa dépendance, même après cet accident, puis sur son rétablissement grâce au programme des AA.

Tous deux ont ensuite répondu aux nombreuses questions des résidents : « Comment et quand avez-vous pris conscience que vous étiez alcoolique ? Qu’est-ce qui a provoqué chez vous le déclic et l’envie de vous en sortir ? Peut-on être heureux dans l’abstinence ? Comment se déroulent les réunions ? Qu’est-ce qu’elles vous apportent ? »

 

Ce moment d’échange a été particulièrement riche car l’auditoire s’est montré très participatif. De la documentation leur a été remise. À l’issue de la réunion qui a duré environ deux heures, l’infirmière a convié les intervenants à un petit briefing et leur a assuré qu’elle les recontacterait dans quelque temps, pour un autre groupe.

 

** les prénoms ont été changés

X
- Entrez votre position -
- or -