Une matinée d’échange avec de futurs éducateurs spécialisés à Buc (Yvelines)

C’est un rendez-vous annuel d’une grande richesse, qui dure depuis plus de dix années et que les AA et les Groupes familiaux Al-Anon Alateen ne voudraient pas manquer.

 

Cette année, il rassemblait une quarantaine d’étudiants en dernière année de formation supérieure d’éducateur spécialisé.

Une formation qui les prépare à accompagner des publics divers, population sensible, personnes souffrants de difficultés de comportement ou bien de handicap.

Un métier qui les destine inévitablement à croiser un jour ou l’autre la maladie alcoolique.

 

Cette matinée, inscrite au cursus de leur formation, leur permet d’aborder la problématique de l’addiction à l’alcool à travers les témoignages de ceux qui l’ont vécu, que ce soit directement ou dans leur entourage proche.

Alice témoigne de sa lente descente aux enfers et de sa renaissance il y a une quinzaine d’années grâce aux Alcooliques anonymes ; Solange et Jean racontent quant à eux comment ils en sont finalement venus à laisser leur fille, leur fils et leur femme, trouver leur propre chemin de rétablissement, en arrêtant de se substituer à eux, à vouloir les “sauver malgré eux”.

Des situations que pourront sans doute rencontrer les futurs professionnels dans la salle.

 

L’écoute est respectueuse, le dialogue est franc et direct, les questions sont très nombreuses et variées.

Le temps passe trop vite et la séance se prolonge de manière informelle avec quelques élèves qui se sentent déjà concernés dans leur entourage propre. C’est souvent ce qui se produit lors de ce type de séance.

 

La séance a été préparée en amont avec leur enseignant, que nous quittons comme chaque année en le remerciant chaleureusement de son hospitalité et de sa grande compréhension de la maladie alcoolique.


X
- Entrez votre position -
- or -
Retour vers le haut
X