Un ciné “paartage” à Paris

Suite à une première expérience du genre organisée en Seine-et-Marne en juin 2018, les AA de Paris se sont lancés dans l’aventure d’un projet novateur : organiser un ciné-débat avec pour objectif de réunir un public autour d’un film traitant de la maladie alcoolique et de l’association des Alcooliques anonymes.

 

Qui dit projet novateur, dit que tout, ou presque, était à inventer.

 

D’abord le choix du film.

Le film “Un singe sur le dos” de Jacques Maillot (2009) s’est vite imposé comme une évidence.

Dans ce film, l’acteur Gilles Lellouche montre avec une immense sensibilité, avec crédibilité, la descente aux enfers de la maladie, le déni, la violence, la souffrance, le désespoir… et la renaissance dans l’abstinence. Il a tout, une femme, un job, un enfant… mais l’emprise de l’alcool est plus puissante que tout… La renaissance est illustrée ici par le mouvement des AA : transmission du message, réunions, parrainage, un programme en douze étapes…

Les AA avaient d’ailleurs été sollicités à l’époque du tournage pour apporter des informations sur le déroulement des réunions.

Contacté, Jacques Maillot a non seulement accepté l’idée mais aussi de participer au débat qui suivrait la projection.

 

Puis le choix de la salle.

Ce sera la Filmothèque, rue Champollion, une salle mythique du quartier Latin, un lieu chaleureux et approprié à la qualité du film, du metteur en scène, du public, du sujet du débat…

La date est prise, ce sera le samedi 5 octobre en matinée.

 

Ensuite les invitations.

Nous avons alors commencé un gros travail (pour des bénévoles) : constituer un fichier de contacts dans les nombreux domaines où la maladie alcoolique croise le chemin de professionnels.  Les milieux médicaux bien sûr, mais pas seulement. Nous souhaitions solliciter des formateurs des milieux médicosocial et paramédical avec leurs étudiants, pour que ce débat soit une amorce d’un dialogue à venir dans leur milieu de travail.

Plus d’une centaines de contacts ont été recensés. Puis se furent l’affiche, les flyers, les envois par mails, les coups de fil, … et les relances…

Nous voulions que la salle soit remplie de professionnels et que le débat soit vivant.

 

Une “avant-première” sous forme d’une émission de radio

La diffusion d’une émission d’une heure le 23 septembre sur Vivre FM(*), avec la participation de Jacques Maillot, de Marion Acquier, membre – non alcoolique – du conseil d’administration national des Alcooliques anonymes et psychologue, de Louis, membre AA et d’une membre de l’association des Groupes familiaux Al- Anon Alateen a permis une belle annonce du ciné-débat.

 

Un rendez-vous réussi le samedi 5 octobre

Le jour J, une soixantaine de professionnels, essentiellement de santé mais aussi d’autres horizons, ont répondu présent et ont quasiment rempli la salle. Beaucoup d’étudiants, source d’espoir pour le mouvement : ce sont de futurs professionnels qui connaîtront l’association et pourront en parler autour d’eux, à leurs collègues, leurs patients…

Le film a eu un grand succès. Marion Acquier a animé le débat, les micros ont circulé, la parole aussi… Le réalisateur, des membres des AA et des Groupes familiaux Al-Anon Alateen ont répondu aux questions du public. Celles-ci étaient variées et concernaient tout autant la problématique du malade alcoolique que de son entourage.

Les discussions ont continué de manière informelle sur le trottoir, nous avons eu de très bons retours et des demandes de renouveler l’expérience dans des centres de formation.

 

Une action d’information publique qui a été rendue possible grâce aux nombreux membres AA de Paris qui ont donné de leur temps et de leur énergie pour qu’elle prenne forme et devienne réalité. C’est aussi cela le message de rétablissement des Alcooliques anonymes !

 

(*) À écouter sur le site de Vivre FM

X
- Entrez votre position -
- or -
Retour vers le haut
X