Dialogue avec les élèves d’un CFA

Chaque groupe des Alcooliques anonymes a son destin en main. Pour entretenir sa dynamique, il s’attache à se faire connaître pour que de nouveaux membres viennent passer sa porte.

Ainsi, le groupe de Chartres, comme les autres groupes, procède régulièrement à des affichages d’information dans des lieux publiques divers de la ville.

 

Une simple affiche posée au centre de formation d’apprentis (CFA) a eu ainsi une suite intéressante puisque l’encadrement de la section des apprentis du bâtiment a demandé au groupe d’intervenir pour une séance d’information auprès des élèves et de leurs encadrants.

L’objectif de la séance était de leur proposer des témoignages de rétablissement de l’alcoolisme et de leur montrer ainsi concrètement qu’il était non seulement possible de se sortir de l’alcool-maladie mais de vivre bien et durablement sans en consommer de nouveau. Généralement, à travers les témoignages, une identification peut s’opérer et encourager les personnes concernées à quitter le déni, le silence et l’isolement.

L’auditoire était jeune, tant les élèves que leurs encadrants. Certains ont peut-être vu dans ces témoignages un espoir et une solution à un problème qu’il ont ainsi pu nommer sans honte. C’était du moins le but recherché à travers cette demande d’intervention.

 

Il convient d’ouvrir une parenthèse pour souligner que les Alcooliques anonymes sont un mouvement d’entraide pour personnes malades alcooliques et non pas une association qui agit dans le domaine de la prévention des risques, c’est pourquoi nous qualifions toujours bien l’objectif avec le demandeur avant d’intervenir.

 

Quoiqu’il en soit, beaucoup de participants sont venus ensuite prendre de la documentation et poser des questions aux membres AA intervenants.

Un dialogue qui s’est prolongé pendant le déjeuner qui a suivi la séance.

 

Photo @PascalH

 


X
- Entrez votre position -
- or -