Au service des malades alcooliques

Patrice est membre des Alcooliques anonymes, il sait que, pour se tenir durablement éloigné de l’alcool, il doit mettre en place certaines choses qui lui ont été suggérées au fil des réunions AA.

L’une de ces choses est de se mettre au service du mouvement.

 

Fraîchement élu par les groupes d’Auvergne, dans le rôle de correspondant local pour les actions dans le domaine de la santé, il témoigne.

 

“Il y a quelques temps, j’ai poussé la porte des réunions AA et j’ai trouvé bien plus qu’un café et quelques gâteaux. Assez vite des membres plus anciens dans l’association m’ont proposé de les accompagner pour faire de l’information dans les services d’addictologie de la région. Au début, j’ai été hésitant mais le parrainage de ces amis plus expérimentés m’a aidé à vaincre ma nature timide et à aller témoigner de mon expérience de rétablissement auprès de malades alcooliques.

 

Cette expérience m’a beaucoup aidé dans mon rétablissement.

 

Depuis le début de cette année, mon service consiste à coordonner les informations faites aux malades alcooliques dans les établissements de soins. L’année dernière, cela a représenté plus de quatre-vingt informations assurées par une vingtaine de membres AA des groupes d’Auvergne.

Je suis le relais local auprès des professionnels qui souhaitent mettre en place une collaboration avec les Alcooliques anonymes, que cette collaboration soit ponctuelle, sous forme de réunion d’information, ou bien plus durable, sous forme de permanence ou d’antenne dans les structures concernées.

Notre but est d’aller à la rencontre des personnes souffrant de problèmes avec l’alcool pour témoigner de nos propres parcours de rétablissement.

 

Ce service m’aide moi-même à garder l’alcool éloigné de ma vie.” 

 

Se mettre “au service un jour à la fois” est une formule qui continue de faire ses preuves chez les Alcooliques anonymes.

 


X
- Entrez votre position -
- or -
Retour vers le haut
X