Demande de l’aide et tu en recevras…

…cette phrase est bien loin d’être une formule galvaudée en Alcooliques anonymes : c’est comme une seconde nature.

 

La preuve est donnée une fois de plus avec le récit de cette action solidaire des groupes d’Auvergne.

Ca commence lors d’une réunion de service (une « réunion d’affaires » comme disent les grands-frères canadiens).

Un membre du groupe de Montluçon y exprime les difficultés de son groupe à mettre en oeuvre des actions pour se faire connaître localement. Le groupe est petit et des membres sont arrêtés par l’anonymat qui les retient d’apparaître en public. Dans une ville comme Montluçon, « tout le monde se connait ». Non qu’il soit honteux d’être alcooliques et membres des Alcooliques anonymes, mais il est bien entendu important en Alcooliques anonymes … de veiller à rester anonyme.

 

Tout s’organise alors très vite. De Clermont-Ferrand à Aurillac, des membres d’autres groupes se mobilisent pour une journée de distribution d’information sur la ville de Montluçon. Les voitures sont faites, embarquant pour l’occasion des membres nouveaux venus dont ce sera la première expérience du genre.

 

Le jour J, à 7h30 du matin, tout le monde se retrouve et les équipes se forment. Plan de ville, GPS, documentation AA, en une seule matinée vingt-cinq lieux sont visités. Des pharmacies à la gendarmerie, partout l’accueil est chaleureux.

 

On se quitte heureux d’avoir contribué à faire savoir qu’un groupe des Alcooliques anonymes se réunissait chaque semaine à Montluçon. Sans doute cela pourra-t-il aider un jour au moins un alcoolique dans la souffrance à pousser la porte qui le sauvera. On n’en demande pas plus !

Les voitures repartent, certains ont décidé de participer l’après-midi même à la réunion AA à Aurillac. Histoire de prolonger la joie du partage.

X
- Entrez votre position -
- or -