A la rencontre des justiciables

Les Alcooliques anonymes sont présents dans les établissements pénitentiaires depuis les années 70 – le premier groupe en détention a été ouvert en 1971 à la maison d’arrêt de Rouen, il se réunit encore aujourd’hui.

Des membres AA interviennent régulièrement dans les lieux de détention, en concertation avec le personnel médico-psychologique ou les services pénitentiaires d’insertion et de probation (SPIP).
Des groupes AA se réunissent en milieu carcéral, des séances d’informations sont proposées aux prévenus et aux détenus pour les aider à réfléchir à leur rapport avec l’alcool.

Les Alcooliques anonymes agissent également en milieu ouvert. Ils informent les professionnels en relation avec les justiciables : commissariats, gendarmeries, magistrats, avocats, personnels d’insertion et de probation, médiateurs et établissements de réinsertion.

L’action de l’association Alcooliques anonymes est reconnue et soutenue par la direction de l’administration pénitentiaire dans le cadre d’une convention pluriannuelle d’objectifs.

Violence.  Darling it is wrong!

TEMOIGNAGES

Paroles de détenus

« C’est vrai que l’alcool m’a fait tout perdre, les AA ne me l’ont pas appris, je le savais ; mais ils m’ont appris à le reconnaître et surtout à pouvoir le dire. » Karim

« J’ai compris qu’avant de penser à y arriver je dois tenter d’essayer… mais pas seule. » Jeanne

A jail cell interior with a barred up window and light rays penetrating through it casting an image of the words freedom - 3D render

« Il est certain que les rencontres entre les détenus et les membres des Alcooliques Anonymes ne peuvent avoir qu’un effet bénéfique envers les détenus, car cela leur permet de prendre conscience des réels problèmes liés à l’alcoolisme et surtout de voir que tout n’est pas noir. Ils savent qu’ils ont un
certain nombre de problèmes vis à vis de la société, mais on leur montre que l’on peut en résoudre un majeur, leur donnant l’espoir de résoudre leurs autres problèmes et leur assurant une réinsertion qui ne serait pas qu’utopie. Les Alcooliques Anonymes sont telle une lanterne qui nous guide, et sa source de lumière ne coûte rien et est inépuisable. » Théo

Témoignage d’un personnel socio-éducatif en milieu carcéral

Ce temps de rencontre ne place pas les personnes en coupables, en malades, en « alcoolos », mais en êtres humains en difficulté face à un produit. Devant les témoignages des AA, chacun des détenus (hors tout jugement) a la possibilité de reconnaître quelque chose de son vécu et ainsi, peut-être, de son problème….

Témoignage d’un membre intervenant en milieu pénitentiaire fermé

Je dis souvent aux amis détenus : « case prison – case réflexion ». Nos partages les aident à faire le point et à envisager la sortie sans alcool. Et moi, je n’oublie jamais que ce n’est que le hasard si je n’ai pas été à leur place !

COMMENT LES ALCOOLIQUES ANONYMES INTERVIENNENT EN MILIEU PENITENTIAIRE

Groupe Alcooliques anonymes

Des groupes existent en détention, sur le même modèle que les groupes qui se réunissent en ville. Ces groupes sont réservés aux malades alcooliques qui y participent sur la base du volontariat. Ces réunions se tiennent grâce à la présence de membres AA extérieurs, intervenants autorisés par l’administration pénitentiaire. Les thèmes sont centrés sur la méthode de rétablissement des Alcooliques anonymes. Tous les participants sont invités à faire vivre le groupe.

Antenne d’information Alcooliques anonymes

Des membres AA extérieurs interviennent auprès des personnes incarcérées concernées par un problème d’alcool pour témoigner de leurs expériences de rétablissement grâce à Alcooliques anonymes et leur présenter le fonctionnement de l’association. La méthode de rétablissement est abordée sous forme de questions réponses. Les participants sont encouragés à rejoindre les groupes AA à leur sortie.

Réunion d’information

Des membres AA extérieurs apportent leur témoignage de rétablissement de la maladie alcoolique lors d’une réunion organisée par le service médical ou le service d’insertion et de probation.

Ces réunions se tiennent en présence de tiers, personnel soignant ou conseiller d’insertion et de probation. Plusieurs associations peuvent être conviées conjointement.

Auvergne-Rhône-Alpes  –  Bretagne  –  Bourgogne-Franche-Comté  –  Grand-Est  –  Hauts-de-France  –  Ile-de-France  –  Normandie  –  Nouvelle-Aquitaine  –  Occitanie  –  Pays-de-la-Loire  – Provence-Alpes-Côte-d’Azur

X
- Entrez votre position -
- or -